Pierre Henry

Fragments pour Artaud

 

Date

1970

Durée totale de l'oeuvre

45'52"

Studio de composition

Collection

Genre de l'oeuvre

Relations entre contenus

Fragments pour Artaud, version courte 2007 Est une version de Ce contenu
Utopia Puise dans les sources sonores de Ce contenu
Fragments rituels Puise dans les sources sonores de Ce contenu
Comme une symphonie, envoi à Jules Verne Puise dans les sources sonores de Ce contenu

Pour citer ce document

Henry, Pierre, 1927-2017, “Fragments pour Artaud,” Pierre Henry, consulté le 30 mai 2024, https://pierre-henry.org/items/show/193.

Format de sortie

Fragments pour Artaud-les tarahumaras 1

Créateur

Henry, Pierre, 1927-2017

Contributeur

Dufrêne, François, 1930-1982. Voix

Description

Le projet initial date du début des années 1950, quand Pierre Henry travaillait à la Radio : les voix non créditées au générique qui disent les fragments des Tarahumaras furent enregistrées dès cette époque. L’œuvre se fonde sur une sélection d’écrits d’Antonin Artaud et de sons produits par le poète lettriste François Dufrêne. Ces textes lus décrivent, pour la plupart, des rites sacrificiels ancestraux liés aux religions vouées au culte du soleil. Pierre Henry opère ici un traitement sonore des textes qui les rendent difficilement intelligibles, mais qui révèle leur puissance musicale et libère l’imaginaire de l’inouï, de l’inexplicable, et parfois de l’insupportable souffrance.

 
« On entendra comme le bruit d’une immense roue qui tourne. Les pas seront agrandis, auront leurs propres échos. On entendra grossissant par moments jusqu’à devenir obsédant un perpétuel bruit d’eau. Il y aura en plus le bruit d’un vent qui bourdonnera par secousses très haut dans l’air introduisant une impression particulière de solennité mais sans mugir comme si l’atmosphère en était largement souffletée. Appels de voix et bruits de béquilles, heurtant rythmiquement le sol et les murs, seront ponctués par un son bizarre, inexplicable. Certaines raideurs de gestes, d’attitudes seront accompagnées par des bruits d’automates, des grincements qui se termineront en mélodies. La lumière entrera avec un bruit de vibration atroce amplifié jusqu’à en devenir insupportable, déchirant… Les bruits, les sons seront choisis, placés dans des silences significatifs. Ils auront eux-mêmes un rythme. Ils seront construits : toute voix, toute rumeur aura sa place, son importance, s’intégrera dans un tout. De plus, ces bruits auront toute l’ampleur désirable. On se servira pour cela des bruits réels enregistrés sur disques et dont on réglera à son gré l’intensité et le volume par le moyen d’amplificateurs et de haut-parleurs distribués dans tous les endroits de la scène et du théâtre."
Antonin Artaud, Trois oeuvres pour la scène [1964], Oeuvres complètes, Paris, Gallimard, 1980, vol 2, p. 104
« Il y a une idée concrète de la musique où les sons interviendront comme des personnages, où les harmonies sont coupées en deux et se perdent dans les interventions des mots. [...] De plus la nécessité d’agir directement et profondément sur la sensibilité par les organes invite, du point de vue sonore, à rechercher des qualités et des vibrations de sons absolument inaccoutumées, qualités que les instruments de musique actuels ne possèdent pas, et qui poussent à remettre en usage des instruments anciens et oubliés, ou à créer des instruments nouveaux. Elles poussent aussi à rechercher, en dehors de la musique, des instruments et des appareils qui, basés sur des fusions spéciales ou des alliages renouvelés de métaux, puissent atteindre un diapason nouveau de l’octave, produire des sons ou des bruits insupportables, lancinants. »
Antonin Artaud, Le Théâtre de la cruauté (Premier manifeste)[1932], Le Théâtre et son double [1938], Paris, Gallimard, 1964, p. 146-147.
Extraits choisis par Pierre Henry pour la note de programme de la création, 1970, en hommage aux prémonitions visionnaires d'Antonin Artaud .

Liste des mouvements

1. Mexique (4’18)
2. Les Tarahumaras 1 (1’21)
3. Maya (3’09)
4. Chœur 1 (1’55)
5. La religion (5’19)
6. Chœur 2 (0’36)
7. Le temple d’Emèse (6’56)
8. Les Tarahumaras 2 (1’19)
9. Le langage (2’43)
10. L’étoile mange (4’13)
11. Chœur 3 (1’14)
12. Le temple est là (6’35)
13. Il n’y a que le vide (6’06)

Date de création

1970-03-21

Création de l'oeuvre

Casino de Royan, Septième Festival international d’art contemporain de Royan

Composition

Date de composition

Composé en février et mars 1970.

Référence bibliographique

Artaud, A. (1963). Les Tarahumaras ; Décines (Isère). Décines : L'Arbalète.

Sources sonores

Sonothèque Pierre Henry : voix de François Dufrêne, violoncelle, sons dits "ovales", vocal hachuré, tambours, chutes violentes de bois, cymbalette, son tournant, chœurs, etc.

Lieux de création des sons

Studio d'essai de la RTF
Apsome 1, rue Cardinet, Paris

Collaborateurs de réalisation

Warnier, Isabelle

Observations

Il existe un enregistrement stéréo du concert du 04 janvier 1981, effectué par Radio France

Production

Concerts

Le 31 mai 1975, Festival international de musique expérimentale de Bourges
Le 5 février 1977, Théâtre Récamier, Paris, dans la série de concerts ''MIX Ina-GRM"
Le 3 janvier 1981, Grand auditorium de la Maison de la Radio pour les journées Pierre Henry "10 ans, 10 concerts" dans le cadre du cycle "Perspectives du XXème siècle" organisé par Radio France
Le 19 juillet 1982, Casino Municipal, Aix-en-Provence, organisé par le Centre Acanthes
Le 23 septembre 1988, auditorium de l’ARC (Animation Recherche Confrontation), musée d’Art moderne de Paris, en ouverture de la série « Pierre Henry, 40 ans de musiques en 15 concerts », 16 septembre-2 octobre, Festival estival de Paris, en coproduction avec Son/Ré.
Le 25 juillet 1998, Musée de Cluny, lors de la rétrospective « Musique concrète des origines à nos jours (1948-1998) : Pierre Henry à Cluny », 21 juillet-1er août, organisée par Paris Quartier d’été
Le 30 mars 2003, Salle Olivier Messiaen de la Maison de la Radio, lors du "Week-end Pierre Henry", organisé par l’Ina/GRM, à l’occasion de ses soixante-quinze ans
Le 17 juillet 2014, Carreau du Temple, Paris, série « Pierre Henry : voyage à travers ma modernité », 14-19 juillet, festival Paris Quartier d’été. Version de 37'48 où les mouvements 4, 6 et 11 ont été supprimés.

Discographie

Fragments pour Artaud/Prismes, Mantra, 1996, CD, n°107-9610 / 3014152 .
Mix Pierre Henry 04.0, Philips, 2002, coffret 6 CD, n° 472201 2, vol. 2, ainsi qu’un cd Philips 472203.

Technique

Support

Bande magnétique

Bit Rate/Frequency

38 cm/s

Nombre de canaux

Stéréo

Sources

Identifiant

http://pierre-henry.org/items/show/193

Source

Fonds Pierre Henry, boites rouges PHBR-00024, PHBR-00026 ; PHBR-00029 ; PHBR-00041 ; PHBR-00049 ; PHBR-00058 ; PHBR-00129 ; PHBR-00142 ; PHBR-00174 ; PHBR-00206 ; PHBR-00239 ;
Fonds Pierre Henry, classeurs DONAUD1807_000058 ; DONAUD1807_000081 ; DONAUD1807_000105 ; DONAUD1807_000106 ; DONAUD1807_000141 ; DONAUD1807_000154 ; DONAUD1807_000159 ; DONAUD1807_000163 ; DONAUD1807_000171

Cote BNF version de référence autorisée

DONAUD1714_003969 ; DONAUD1714_003970

Cotes BnF autres versions abouties

DONAUD1714_012849. Bande numérique (X80). Concert 1988
DONAUD1714_003667. Bande numérique (DAT). Version discographique 1996
DONAUD1714_000454. Bande numérique (DAT). Concert 1998.
DONAUD1714_000884. Bande numérique (DAT). Version discographique 2002.
DONAUD1714_002916. Bande numérique (DAT). Concert 2014
DONAUD1714_003105. Bande numérique (DAT). Version discographique 2017

Cotes BNF matériel de composition

DONAUD1714_004654 à DONAUD1714_004689 ; DONAUD1714_009807 à DONAUD1714_009842
DONAUD1714_004690 ; DONAUD1714_004691. Enregistrement du concert du 4 janvier 1981
DONAUD1714_000876 à DONAUD1714_000884 ; DONAUD1714_002925 ; DONAUD1714_003114. Bande numérique (DAT)

Relations entre contenus

Item: [Note discographique de Fragments pour Artaud] Annote Ce contenu
Item: Fragments pour Artaud, version courte 2007 Est une version de Ce contenu
Item: Utopia Puise dans les sources sonores de Ce contenu
Item: Fragments rituels Puise dans les sources sonores de Ce contenu
Item: Comme une symphonie, envoi à Jules Verne Puise dans les sources sonores de Ce contenu