Pierre Henry

Symphonie pour un homme seul, 1ère version

 

Date

1950

Durée totale de l'oeuvre

01h20

Studio de composition

Collection

Genre de l'oeuvre

Relations entre contenus

Ce contenu Puise dans les sources sonores de 1er quatuor
Symphonie collector Puise dans les sources sonores de Ce contenu
Périphrases de la Symphonie pour un homme seul Est une reconfiguration de Ce contenu
Symphonie pour un homme seul Est une version de Ce contenu
Fantaisie sur une Symphonie pour un homme seul Est une reconfiguration de Ce contenu

Pour citer ce document

Henry, Pierre, 1927-2017 et Schaeffer, Pierre, 1910-1995, “Symphonie pour un homme seul, 1ère version,” Pierre Henry, consulté le 19 mai 2024, https://pierre-henry.org/items/show/454.

Format de sortie

Créateur

Henry, Pierre, 1927-2017
Schaeffer, Pierre, 1910-1995

Contributeur

Schaeffer, Pierre. Compositeur
Bazire, Jacques. Violon
Benoit, Jean-Christophe. Chant
Damase, Jean-Michel. Piano
Guitry, Marie-Jeanne. Voix parlées
Herzog, Gérard. Voix parlées
Raoul-Duval, Nadine. Voix
Moune de Rivel. Voix ‹ Erotica ›
Rollin, Monique. Luth et harpe

Description

Avant l’arrivée de Pierre Henry au Studio d’essai, Pierre Schaeffer avait déjà l’idée de créer une œuvre sur la thématique du corps et de la solitude humaine. En composant avec lui cette Symphonie, Pierre Henry scelle la pierre angulaire de leur collaboration. Essentiellement fondée sur des sons empruntant à la voix (souvent manipulés), d’activités humaines et d’instruments préparés, l’œuvre est structurée en mouvements qui s’inspirent des formes classiques (exposition, développement, strette, etc.).

A cette époque, les manipulations sonores étaient plutôt frustes. Elles donnaient lieu à des pratiques bien étranges qu’on ne retrouvera plus jamais. Par des systèmes de clés, on avait la possibilité de provoquer des entrées de sons de toutes sortes, de couper l’attaque, d’attaquer en crescendo, de hachurer ou de prélever une séquence. Chaque plateau était équipé de manivelles permettant glissandos et transpositions. Les modulations se faisaient par simple pulsion du doigt, ce qui impliquait une impulsion dosée du bras et la souplesse du poignet. En quelque sorte un retour à l’instrument La bande magnétique n’existait pas encore. Enchaîner un son à un autre son, d’un disque souple à un autre disque souple était une entreprise très incertaine, bien que les hasards de l’aiguille sur le sillon et les incidents de parcours aient pu parfois représenter un véritable enrichissement, une part d’imprévu et de fantaisie. On avait huit plateaux de tourne-disques. Il s’agissait de sauter à pieds joints sur les sons. Je sautillais toute la journée. Je faisais des bonds d’un plateau à l’autre. J’étais devenu le virtuose du passage de sillons. Cependant, je trouvais notre appareillage précaire. Il ne correspondait pas aux normes que j’aurais souhaitées. Mais j’aimais inventer, stimulé par ces manques. Inventer avec rien, trouver des astuces de manipulation, chercher autre chose. C’était là le propre de la musique concrète.
Pierre Henry (1979), Journal de mes sons, Editions Séguier, 1996, p. 16 à 18

Le 18 mars 1950, Pierre Schaeffer et moi-même avons invité des gens à découvrir une œuvre nouvelle. Écoute singulière : deux haut-parleurs très hauts (3 mètres), une table de tourne-disques, un bouton de nuances, sur un tabouret un tas de disques noirs et souples marqués au crayon gras. Pendant plus d’1 heure, les durées filaient, les sillons s’échangeaient, les plages s’enchaînaient. Pas plus de 3 ou 4 minutes par disque. C’était des 78 tours. Il y a donc 45 ans à l’École normale de musique, un public médusé assistait à ce fracas de sauts, de rebondissements, de clameurs et de pas : Symphonie pour un homme seul. Je voudrais dire aujourd’hui que Pierre Schaeffer, homme de science musicale, a déclenché ce jour-là une autre perception du son avec ma complicité. Tout cela est désormais fixé dans notre mémoire et c’est un anniversaire de plus.
Pierre Henry, Libération, 18-19 mars 1995, p. 33.

Liste des mouvements

1. Prosopopée 1
2. Strophe
3. Partita
4. Prosopopée 2
5. Collectif
6. Fantasia
7. Cadence
8. Partita 2
9. Collectif 2
10. Strophe 2
11. Collectif 3
12. Erotica
13. Partita 3
14. Chorus
15. Strophe 3
16. Collectif 4
17. Cadence 2
18. Eroïca
19. Chorus 2
20. Strophe 4
21. Apostrophe
22. Strette

Date de création

1950-03-18

Création de l'oeuvre

Première et seule audition dans le cadre des "Concerts du Tryptique", salle de l’École normale de musique de Paris.

Composition

Date de composition

En juin 1948, Pierre Schaeffer imagine une « symphonie de bruits »
D'octobre 1949 à mars 1950, reprise du projet à l’arrivée de Pierre Henry au Studio d’essai

Lieux de création des sons

Studio d'essai

Collaborateurs de réalisation

Poullin, Jacques
Valabrègue, Claude-Hélène

Observations

Les parties de piano, de piano préparé, de xylophone et de vibraphone sont interprétées par Pierre Henry.
Ne subsistent que quelques éléments de partition manuscrite et des schémas

Production

Concerts

Le 12 juin 1950, une version en 16 mouvements a été jouée au Festival de l’Unesco à Florence, Italie.
Le 17 juillet 1950, à 23 heures, diffusion sur la Chaîne Nationale de la RTF

Technique

Support

Disque souple
Partition manuscrite

Nombre de canaux

Mono

Dispositifs techniques de réalisation

Huit platines de disque souple

Sources

Identifiant

http://pierre-henry.org/items/show/454

Source

Fonds Pierre Henry, boite rouge PHBR-00001
Fonds Pierre Henry, dossier à sangle, Partitions 1950
Fonds Pierre Henry, classeur, DONAUD1807_000131

Cote BNF version de référence autorisée

Cette version d'origine n'existe plus

Cotes BNF matériel de composition

DONAUD1714_012862_V1_87 à DONAUD1714_012862_V87_87. Disque souple Pyral

Relations entre contenus

Ce contenu Puise dans les sources sonores de Item: 1er quatuor
Item: Symphonie collector Puise dans les sources sonores de Ce contenu
Item: Périphrases de la Symphonie pour un homme seul Est une reconfiguration de Ce contenu
Item: Symphonie pour un homme seul Est une version de Ce contenu
Item: Fantaisie sur une Symphonie pour un homme seul Est une reconfiguration de Ce contenu