Pierre Henry

Orphée 53

 

Date

1953

Durée totale de l'oeuvre

1h26'25"

Studio de composition

Collection

Genre de l'oeuvre

Musiques de scène

Mots-clés

Relations entre contenus

Ce contenu Puise dans les sources sonores de Orphée 51 ou Toute la lyre
Voile d'Orphée I Est une partie de Ce contenu
Orphée 53, version courte Est une version de Ce contenu
Le voile d'Orphée, version radiophonique Est une reconfiguration de Ce contenu
Hamlet Puise dans les sources sonores de Ce contenu
Echo d'Orphée Puise dans les sources sonores de Ce contenu
Comme une symphonie, envoi à Jules Verne Puise dans les sources sonores de Ce contenu
Orphée dévoilé Puise dans les sources sonores de Ce contenu
Intérieur / Extérieur Puise dans les sources sonores de Ce contenu
Un Orphée allemand Puise dans les sources sonores de Ce contenu
Orphée 53, suite de concert Puise dans les sources sonores de Ce contenu
La Nuit est venue Puise dans les sources sonores de Ce contenu

Pour citer ce document

Henry, Pierre, 1927-2017 et Schaeffer, Pierre, 1910-1995, “Orphée 53,” Pierre Henry, consulté le 16 juin 2024, https://pierre-henry.org/items/show/1381.

Format de sortie

Créateur

Henry, Pierre, 1927-2017
Schaeffer, Pierre, 1910-1995

Contributeur

Schaeffer, Pierre. Compositeur
Arthuys, Philippe. Clavecin
Collard, Jeannine. Chant, Orphée
Fisher Karwin, Heinz. Récitant, l’Amour
Grutter-Rauch, Jeannine. Violon
Le Gall, Yves. Régisseur
Lescot, Andrée. Chant, Eurydice

Description

Orphée 53 est une version largement remaniée du premier opéra de musique concrète, Orphée 51 ou Toute la lyre [1951], pour interprètes en direct (mezzo soprano, soprano, récitant, clavecin, violon), voix off et bande magnétique. Les parties de musique concrète sont de Pierre Henry ; le livret et les parties instrumentales et chantées en direct sont de Pierre Schaeffer, qui reprend l’argument d’Orphée pour produire une version nettement plus proche de la tradition qu’Orphée 51. Lors de sa création à Donaueschingen, les costumes d’apparat, les aléas liés à la préparation des éléments scéniques, l’incompréhension mutuelle de Pierre Schaeffer et des membres du festival quant à la forme attendue du spectacle donnèrent naissance à un scandale retentissant. C'est pourtant en se fondant sur la matrice du dernier mouvement de l’œuvre (Le Voile d'Orphée) que Pierre composera seul, une version chorégraphiée complètement remaniée d'Orphée pour Maurice Béjart, qui connut un succès international : Orphée Ballet [1958].
Résolument baroque, cette œuvre faisait danser une charmante Haïtienne (Eurydice) dans un décor de pompes funèbres, sur les sons les plus concrets ; Philippe Arthuys, porteur d’obélisques vénitiens, tirait de l’urne funéraire une libation accompagnée d’un glouglou électronique, tandis que des violons, dans la plus pure tradition tzigane, pleurnichaient en coulisse. C’en était trop pour nos Bavarois, peu à peu surpris, scandalisés, mais davantage encore par quelques modulations résolument tonales que par nos excès concrets. Le remous était déjà fort convenable, quand éclata le final : ‹ Le voile d’Orphée ›, où toute action dramatique est figée pendant vingt bonnes minutes, puisque Orphée est mort, le voile du temple déchiré, et ses têtes coupées réduites à l’autotrio le plus tragique. Ce morceau, chef-d’œuvre de Pierre Henry, restera sans doute comme l’une des plus nobles audaces de ce temps. N’empêche qu’il eut à dominer un chahut progressivement insoutenable, que la puissance de nos potentiomètres permit de maîtriser jusqu’à la fin : ah, combien de décibels ont été prodigués ce jour-là ! Le combat cessa faute de combattants. Seul demeura dans la salle, pour finir, un effectif distingué et favorable : c’était l’armée française d’occupation, qui nous félicitait.
Pierre Schaeffer, La Musique concrète [1967], 2020, p. 31-32.

Liste des mouvements

1. Prologue - Magnétophone seul (1')
2. Mille flammes - 1er air d'Orphée (6')
3. 1er récitatif d'Orphée (3')
4. Les monstres - 2ème Air d'Orphée (6')
5. Parade d'Eurydice - 1ère chanson d'Eurydice (9')
6. Débat d'Orphée - Magnétophone seul (5')
7. Danse d'Eurydice ou Les Grillons - 1er intermède (6')
8. La lyre - 1er duo d'Orphée et d'Eurydice (4')
9. Duo contraire - 2ème duo d'Orphée et d'Eurydice (4')
10. 2ème récitatif d'Orphée (4')
11. Le Bandeau - Air d'Orphée (3')
12. Rencontre - Duo d'Orphée et d'Eurydice (3')
13. Liturgie - Prière de l'amour grec (6')
14. Dialogue d'Orphée et d'Eurydice (6')
15. Rupture (2')
16. Adieux d'Eurydice - 2ème Air d'Eurydice (4')
17. Le Voile - Dernier Air d'Orphée en auto-duo puis auto-trio (16')

Date de création

1953-10-10

Création de l'oeuvre

Au festival de musique contemporaine de Donaueschingen, cet opéra concret fit scandale.

Composition

Date de composition

L'écriture du livret et la composition musicale débutent en décembre 1952 sous le nom d'une "Cantate scénique pour Orphée". Les travaux de composition et d'écriture s'achèvent le 26 septembre 1953.

Référence bibliographique

Cyrille Delhaye, Orphée de Pierre Henry et Pierre Schaeffer, Thèse de doctorat, Musique et Musicologie, 2 volumes, Université de Rouen, 2010

Collaborateurs de réalisation

Thierry, Michèle. Magnétophones
Poullin, Jacques. Ingénieur du son

Observations

Les minutages des mouvements sont établis d’après le tapuscrit du livret définitif de Pierre Schaeffer. La captation de la création à Donaueschingen et la partition de Pierre Schaeffer pour les parties exécutées en direct sont signalées perdues. Il existe cependant une reconstitution des parties musicales enregistrées de l’œuvre à partir des 6 sources sonores conservées.

Technique

Support

Bande magnétique
Partition

Bit Rate/Frequency

76 cm/s

Nombre de canaux

Mono

Dispositifs techniques de réalisation

Phonogène à transposition continue (Sareg)
Phonogène chromatique (Tolana)
Magnétophone tripistes

Sources

Identifiant

http://pierre-henry.org/admin/items/show/1381

Source

Schaeffer, Pierre (1953). Livret d'Orphée 53, version française complète. Paris, Archives du GRM. Tapuscrit, 33 p., ca 1953.
Fonds Pierre Henry, boite rouge PHBR-00004
Fonds Pierre Henry, classeur DONAUD1807_000152

Cote BNF version de référence autorisée

La captation de la création est signalée perdue.

Cotes BNF matériel de composition

DONAUD1714_010268 à DONAUD1714_010272. Eléments de la continuité du spectacle, version Wladimir Porché [1953]
DONAUD1714_010258 à DONAUD1714_010267. Eléments de la continuité du spectacle, version Donaueschingen
DONAUD1714_010142 ; DONAUD1714_010144 à DONAUD1714_010149 ; DONAUD1714_010153 ; DONAUD1714_010154 ; DONAUD1714_010161 à DONAUD1714_010174 ; DONAUD1714_010176 à DONAUD1714_010206 ; DONAUD1714_010209 à DONAUD1714_010227 ; DONAUD1714_010232 ; DONAUD1714_010233 ; DONAUD1714_010234 ; DONAUD1714_010236 à DONAUD1714_010245 ; DONAUD1714_010228 ; DONAUD1714_010229 ; . Bande magnétique. Eléments
DONAUD1714_003543 à DONAUD1714_003554. Bande numérique (DAT). Copies et transferts

Relations entre contenus

Ce contenu Puise dans les sources sonores de Item: Orphée 51 ou Toute la lyre
Item: Voile d'Orphée I Est une partie de Ce contenu
Item: Orphée 53, version courte Est une version de Ce contenu
Item: Le voile d'Orphée, version radiophonique Est une reconfiguration de Ce contenu
Item: Hamlet Puise dans les sources sonores de Ce contenu
Item: Echo d'Orphée Puise dans les sources sonores de Ce contenu
Item: Comme une symphonie, envoi à Jules Verne Puise dans les sources sonores de Ce contenu
Item: Orphée dévoilé Puise dans les sources sonores de Ce contenu
Item: Intérieur / Extérieur Puise dans les sources sonores de Ce contenu
Item: Un Orphée allemand Puise dans les sources sonores de Ce contenu
Item: Orphée 53, suite de concert Puise dans les sources sonores de Ce contenu
Item: La Nuit est venue Puise dans les sources sonores de Ce contenu